Les cauris, l’outil de voyance le plus ancien…

Les cauris sont des petits coquillages qui peuvent prédire l’avenir. Leur nom vient du mot sanskrit kaparda ou kapardika transformé par les Anglais en cauri ou cowri. Fréquemment employée dans les arts divinatoires, cette pratique est sans doute le plus ancien de tous. Les cauris permettent aux voyants de réaliser une prédiction plus pertinente et plus sûre.

Comment utiliser les cauris ?

Les cauris s’utilisent généralement par quatre. Les personnes qui les utilisent sont appelées des cauristes. L’art de la voyance cauris consiste au début à poser une question à la fois à la personne qui voudrait prendre une meilleure décision sur sa situation actuelle ou à venir. Le cauriste souffle sur les quatre cauris qu’il tient dans ses mains pour ensuite les jeter sur une surface plate et circulaire. Il sera ensuite capable de commencer son interprétation en fonction de la position des petits coquillages ainsi que de la répartition de ces derniers.

Les origines de l’utilisation des cauris

Historiquement, les cauris auraient été amenés par les Arabes sur les côtes de l’Afrique, des petits coquillages de 3m de taille en moyenne, importés des îles Maldives. Cette pratique a vu le jour dans l’ouest de l’Afrique, pratiqués en premier par les Africains, s’est rependue ensuite dans le monde entier. Bon nombre de voyants et de médiums du monde optent pour son utilisation. La voyance cauris est utilisée depuis des millénaires pour prédire l’avenir, à prendre les bonnes décisions en toutes circonstances. Ces petits coquillages sont considérés comme un symbole de bonheur, de fécondité et de richesse. Ils sont liés à la géomancie et à la kybomancie.

Interprétation des résultats

Les interprétations dépendent de la position des cauris. Après que le cauriste ait jeté les cauris, il se focalise sur la position de chacun des quatre. Si deux cauris sont en position ouverte et les deux autres restants sont en positions fermée ou tous les 4 cauris sont ouverts, alors la réponse à la question posée est définitivement un OUI. Par ailleurs, si par exemple seulement trois cauris sont ouverts et le dernier reste fermé, la réponse reste toujours un OUI, mais un oui approximatif, le degré de la réponse positive se trouve alors en baisse. Si tous les cauris sont en position fermée lors d’un jet, alors il faut recommencer le jet, car la voyance cauris présente une réponse très négative. Dans le cas où un des cauris est ouvert alors que les trois autres sont fermés, la réponse à la question posée précédemment par la personne sera alors un NON.

Qu’est-ce que la perception extra-sensorielle ?
Première consultation de voyance, comment ça se passe ?